froid norkapp bordeaux cryothérapie

Le FROID APPRIVOISE grâce à la CRYOTHERAPIE

Le froid existe autrement. Pour le découvrir, j’ai ouvert mes horizons aux thérapies complémentaires de la médecine traditionnelle (souvenez-vous de ma passion pour les huiles essentielles). C’est au travers de cette dernière que je suis arrivée à la cryothérapie corps entier. A force de chercher, on trouve chaussure à son pied.
Afin de refaire le plein d’énergie, de combattre les hauts et les bas psychologiques, les coups de mou et les douleurs articulaires ou musculaires au quotidien ou après ma séance de sport, je tiens ENFIN la solution ! La cryothérapie corps entier que j’ai découverte chez Norkapp, à Bordeaux.
Ce centre spécialisé est un havre de sérénité. Il est conçu comme un cocon alliant douceur et expertise. J’y suis accueillie par une infirmière diplômée d’Etat formée à la cryothérapie corps entier. Elle prend tout son temps pour me faire passer la visite préalable, m’expliquer qu’il s’agit d’une thérapie par le froid, pratiquée en chambre cryogénique, sans azote, pendant 3 minutes.
Je retiens mon souffle.
L’infirmière enchaîne sur les effets du froid déclenchés grâce au choc thermique. Ce dernier provoque des réactions qui, dans un cadre maîtrisé, sont bénéfiques à bien des égards. Libération d’endorphines, récupération après l’effort (adieu acide lactique), amélioration de la qualité du sommeil, libération de molécules anti-inflammatoires…
Une fois les extrémités de mon corps protégées, j’ôte mon peignoir et entre en maillot de bain (!) dans la chambre de cryothérapie bleutée. Je vous laisse imaginer la scène… Un contresens par excellence pour la frileuse que je suis !
La séance de cryothérapie.
Une douce musique m’accueille, je suis les instructions de l’infirmière qui communique avec moi de sa voix posée, avec des mots précis. C’est important pour moi : j’ai besoin d’être rassurée et de comprendre aisément et rapidement ce qu’elle me dit. Inspirer par le nez et expirer tranquillement par la bouche m’aide à me caler dans le moment présent, sans hyper-ventiler.
Petit à petit, des picotements se font sentir sur ma peau – effet normal de l’exposition de l’épiderme à la température extrême. Je suis tellement à l’écoute et contente de cette nouvelle expérience que les trois minutes s’écoulent sans que je m’en aperçoive ! En tant que grande anxieuse, j’apprécie énormément de pouvoir discuter à tout instant avec l’infirmière et bouger librement dans la chambre. A aucun moment je ne me sens prisonnière et entravée. C’est capital pour accueillir le froid dans les meilleures conditions.
Place à la détente.
Ensuite, direction la salle de relaxation. Espace minimaliste où je m’enveloppe dans un plaid, déguste une tasse de thé détox et me laisse aller à une douce détente et sérénité alors qu’une sensation de chaleur envahit mon corps.

Une parenthèse de bien-être qui, au fur et à mesure que j’accumule les séances, se consolide et apporte une aide naturelle, indolore et non invasive à ma récupération tant physique que psychologique.

J’ai apprivoisé le froid.

Vous êtes prêts à en faire autant ? Commencez par découvrir les atouts de la cryothérapie chez Norkapp, Bordeaux.

???? Merci à The Daydreamer’s Diary de nous avoir autorisés à publier une version révisée de son billet sur notre blog. ????

No Comments

Post A Comment